Agriculture et Forêt

La stratégie du Programme de développent rural Provence-Alpes-Côte d’Azur (FEADER) 2014-2020 est axée sur le maintien d’une agriculture compétitive dans ces différents territoires afin de préserver son potentiel productif, notamment en termes d’emplois, et ses externalités positives liées à la préservation d’un patrimoine naturel particulièrement riche.

441 millions d'euros de FEADER seront consacrés à cette thématique qui est centrée autour de deux objectifs stratégiques principaux.

1. L’agriculture régionale doit être soutenue comme un élément stratégique d’aménagement durable du territoire

L’agriculture est menacée de déprise sur les territoires à forte contrainte naturelle. Elle subit une pression foncière et des conflits d’usage dans les zones périurbaines. Dans les deux cas l’objectif est de maintenir son impact positif sur la préservation de la biodiversité et la protection de l’environnement : 

  • Préserver des paysages et des milieux naturels de qualité en zone de montagne et dans les zones défavorisées en soutenant l'agriculture. La région Provence – Alpes – Côte d’Azur est un territoire aux paysages, aux milieux naturels et au patrimoine de grande qualité, mais dont l'équilibre est fragile. Il est donc primordial de maintenir des exploitations agricoles menacées par la déprise. Cela contribue à une répartition harmonieuse de l'activité sur le territoire, à la préservation de l'espace naturel, et à la promotion des modes d'exploitation durables. Les pratiques agricoles sont favorables au maintien des milieux fragiles et menacés, de la biodiversité et de la qualité des paysages. Il convient de préserver cette richesse environnementale en limitant l’érosion de la biodiversité et la dégradation des paysages.
  • Développer l’exploitation durable de la forêt grâce à une meilleure mobilisation du bois et une filière plus compétitive.
  • Protéger et mobiliser le foncier agricole et naturel. 

2. La compétitivité des entreprises agricoles et agroalimentaires comme élément stratégique de l’économie des territoires ruraux et périurbains

Il est d’abord nécessaire de stopper le déclin de la production agricole. L’intervention du FEADER sur l’installation/transmission est fondée sur deux socles :

  • l’amélioration des conditions territoriales en soutenant les stratégies de mobilisation et de protection du foncier agricole ;
  • le renfort des capacités de financement de l’installation (Dotation jeunes agriculteurs, prêts bonifiés, outil financier).

Il faut ensuite moderniser et améliorer la compétitivité des exploitations, dans une optique de développement durable :

  • Améliorer l’efficacité de l’utilisation de la ressource en eau. Le renfort des équipements hydrauliques pour une irrigation durable répond au double objectif de compétitivité des exploitations et de protection de l’environnement. Il s’agit de moderniser les infrastructures et de développer les réseaux hydrauliques agricoles quand les investissements permettent une utilisation plus économe de la ressource, en réponse aux changements climatiques, conformément à la Stratégie Régionale de l’Hydraulique Agricole (SRHA). 
  • Moderniser les exploitations en ciblant prioritairement l’élevage et la filière fruits et légumes, ainsi que la filière bois, en complémentarité avec les aides du 1er pilier de la PAC.
  • Soutenir l’innovation en encourageant la coopération entre les acteurs existants et le transfert de connaissances. L’objectif est d’inciter des opérateurs économiques à l’innovation tant technique qu’organisationnelle.
  • Développer la formation des professionnels. 

Enfin, pérenniser la production nécessite d’assurer une meilleure valorisation en aval. Il s’agit d’abord de remettre à niveau la transformation (IAA). La valorisation de la production et un approvisionnement alimentaire local peuvent être améliorés grâce à la mise en place de circuits courts innovants.